Dessin : N°1 modèle vivant
Dessin : N°1 modèle vivant
Sculpture : L'atelier du Nil aux Beaux-Arts à Angoulême
Sculpture : L'atelier du Nil aux Beaux-Arts à Angoulême
Email sur cuivre : champlevé
Email sur cuivre : champlevé
Gravure : La basilique Saint-Marc, Venise
Gravure : La basilique Saint-Marc, Venise
Aquarelle : modèle vivant
Aquarelle : modèle vivant
Photographie : compositions, N°1
Photographie : compositions, N°1
Au café : N°1 Albi
Au café : N°1 Albi
Poissons : N°1 L'aquarium
Poissons : N°1 L'aquarium
Ève : Ève sur le côté
Ève : Ève sur le côté
Architecures : La tour de Pise
Architecures : La tour de Pise
Voyage : Rome, le Colisée
Voyage : Rome, le Colisée
Venise : Le Carnaval
Venise : Le Carnaval
Pompéi :
Pompéi :
La Grande Traversée : Saint Martin sur le bateau à la marina
La Grande Traversée : Saint Martin sur le bateau à la marina

Présentation

Le Taureau et moi
Le Taureau et moi

De pure souche italienne du père Olivo, né à Pramaggiore (province de Venise), et de la mère Elise, originaire de Belluno (région de Venise).

 

J'ai poursuivi des études littéraires jusqu'au bac, puis j'ai fait 5 ans d'armée dans les Transmissions : 15 mois à l'Ecole des Sous-Officier d'Active des Transmissions à Agen et et le reste au 53ème Régiment des Transmissions à Boulay-sur-Moselle puis Mutzig. 

 

Après un stage en informatique et une année de travail d'usine, j'ai suivi un cursus long option artistique aux Beaux-Arts à Angoulême

 

Ce qui a provoqué mon parcours artistique

Je n'étais pas encore né, mais ma mère me portait en son giron, un incendie se déclara au foyer.

Quelques années plus tard, j'avais à peine 7 ans, c'est moi qui mis le feu à un pailler, (grand tas de bottes de pailles pour la litière des vaches), à la petite ferme de mon père. Ceci me traumatisa : à l'école, j'apprenais à écrire au porte-plume et à l'encre violette; mon écriture se mit à trembler. Je ne me souviens plus tellement de ceci, mais je me rappelle être allé voir un docteur qui me fit un électro-encéphalogramme. (A l"époque c'était toute une expédition : ma mère, à pied, vint me chercher à l'école qui se trouvait à deux kilomètres de la ferme, trajet que je faisais tous les jours, avec mes frères, y compris le samedi, aller et retour). Puis nous primes le car pour Agen à vingt-cinq kilomètres de là.

Tout ceci ne pourrait être que des anecdotes. Mais la première chose qui se révéla aux Beaux-Arts fut le dessin à l'encre de Chine et à la plume, avec ses traits larges et fins ... en écriture nous les nommerions les pleins et les déliés : j'avais surmonté mon traumatisme, puis je me spécialisais dans les "Arts du feu" : la sculpture en terre cuite dont je faisais moi-même la cuisson dans un four à gaz; puis je fis une formation en émail sur cuivre, dont il faut absolument maîtriser la cuisson pour ne pas brûler la plaque et les émaux, enfin j'appris la ferronnerie, où la aussi la cuisson entre en ligne de compte !

Inconsciemment, n'est-ce pas la preuve que je suis enfin parvenu à surmonter mon traumatisme !

 

Mon cursus :

Cursus long aux Beaux-Arts à Angoulême et obtention du Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique. Je me suis spécialisé en dessin et en sculpture

 

Formation d'émail sur cuivre à Limoges

 

Formation de ferronnerie à Carcassonne

 

Formation de gravure sur cuivre par un graveur japonais à Villeneuve-sur-Lot

 

Photogragraphie numérique sur Photoshop à Villeneuve-sur-Lot

 

Mes spécialités :

- Dessin à l'encre de Chine et à la plume

Je le réalise d'après observation car cela me demande une très forte concentration. Je ne fais pas d'esquisse préparatoire. Le trait est réalisé directement, et ne peut pas être repris. Mon but n'est pas de faire un "beau" dessin mais d'être "vidé" à la fin de la séance, ce qui prouve que la concentration et l'observation ont été très fortes.

Le dessin peut servir de base pour la gravure ou la photo numérique.

 

Pour moi, c'est plus qu'une simple discipline, c'est une philosophie.

 

- Sculpture en terre cuite

Dans ma façon de sculpter, on y note la spontanéité. La terre est un matériau brut, je n'emploie pas d'outil car j'ai besoin du contact avec la matière que je modèle et que je cuis ensuite. Ce qui m'intéresse, c'est la forme, la sculpture en elle-même. J'ai également sculpté du bronze, du papier mâché, de la pierre.

 

- Email sur cuivre

J'ai effectué une formation d'émail sur cuivre à Limoges, spécialité de cette ville depuis le Moyen-Âge. Cette technique requiert une bonne connaissance des couleurs ainsi que du travail du métal - le cuivre - par sa préparation, et sa technique, le champlevé, le repoussé...

 

- Ferronnerie

J'ai effectué un stage de ferronnerie à Carcassonne où jai été passionné par son histoire et celle des alentours. L'acier m'a permis de me familiariser pour sa mise en forme avec un savoir-faire qui demande une grande pratique et connaissance.

- Gravure sur cuivre

J'ai été formé dans la discipline par un graveur et peintre japonais, avec toute la rigueur nippone mais nécessaire au travail du cuivre qui en est le support et nécessite énormément d'adresse et un grand savoir-faire pour le graver. Cela peut se faire directement sur la plaque avec une pointe à tracer. L'entaille doit être profonde, c'est la technique de la pointe sèche. En creusant moins profondément, puis en plogeant la plaque dans l'acide nitrique pour continuer la morsure de la ligne, c'est l'eau-forte; en projetant de la résine en poudre très fine sur la plaque, la brûler au dos pour lui donner le noir velouté de l'aquatinte autre technique subtile de la gravure.

Il faut fournir un travail très précis et méticuleux ... pour préparer la plaque, la graver, l'encrer et pour l'impression. Cela requiert également une trés bonne connaissance du dessin et une patience à toute épreuve.

 

- Aquarelle

J'ai surtout réalisé des aquarelles, très douces. J'utilise une feuille très humide et la réalisation se fait très rapidement.

 

- Photographie

Lors de mon cursus aux Beaux-Arts d'Angoulême, la photographie en noir et blanc a tenu une place importante en deuxième année (prises de vue et développement). Puis elle est restée plus ou moins en latence. Je pratique la photo numérique depuis 2003. En 2006, j'ai été contaminé par le virus de Photoshop. J'aime mélanger le dessin - réalisé à l'encre de Chine et à la plume, (procédé des plus traditionnels), - que je scanne et la photographie numérique (procédé technologique des plus avancés en matériel et en informatique).